PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

jeudi 11 février 2010

LARRY KING ET CHAVEZ SUR CNN

À l’occasion de l’ouverture de la session de l’Assemblée générale des Nations Unies, en septembre dernier, Larry King, l’animateur vedette de CNN, a reçu Chavez à sa populaire émission d’Affaires publiques. À ce moment, je l’avais écouté en direct et j’avais été impression par sa performance et le contenu de ses réponses.

J’ai pensé que pour ceux et celles qui n’ont de Chavez que l’opinion de ce que nos médias en disent, cette interview leur permettra de découvrir en direct l’homme, sa pensée et les motifs qui l’animent dans ses relations avec les autres. L’entrevue est sous-titrée en français. Pour les rares fois que nous pouvons le voir en direct et l’entendre lui-même sur les questions que nous nous posons, le visionnement en vaut la peine.

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article98217

Oscar Fortin

Québec, le 10 février 2010

8 commentaires:

Anonyme a dit...

Oscar,

Je peux maintenant constater l'etroitesse de votre pensee,et avant tout la non remise en question de votre reflexion. Cela est pathetique de voir que vous supprimez un message qui presente un desaccord avec votre maniere de voir ou plutot le fruit de votre ignorance.
Est-ce la votre conception du debat ? Je comprends maintenant ce qui vous fascine chez Hugo Chavez Frias...
Je suis vraiment triste de voir que des hommes comme vous se dise de gauche pour finalement demontrer un tel reactionarisme.
Cela est tres regretable de voir que vous etes un partisan de la pensee unique et avant tout de la votre.
Cessez donc de plaidez "pour une societe au service de l'homme" avec vos methodes de censure.
Ce message ne sera certainement pas publie ou restera une journee tout au plus avant que vous ne le supprimiez...
Continuez de sublimer Chavez, et puis Castro aussi, j'oubliais Kim Jong-Il peut etre ? Vous etes certainement un nostalgique de Staline grand representant de gauche !!!
Pfff vraiment pathetique, c'est avec des hommes comme vous que la gauche et ces valeurs humanistes sont prise en derisions.
Merci pour votre combat, vous faites avancer les choses !!!
Un petit conseil, avant de barratiner sur un homme comme Chavez, allez au Venezuela, rencontrez les gens, parlez avec eux, et vous verrez qu'etre de gauche au Venezuela n'est pas etre chaviste. Continuez de boire les paroles d'hommes qui vous parle mediatiquement et surtout ne vous interressez pas a ce qui ce passe dans la realite... Continuez de croire un homme qui vous dit ce que vous voulez entendre et surtout fermez les yeux, c'est plus simple.

Oscar Fortin a dit...

Mon cher anonyme, je ne sais vraiment de quoi vous parlez. Indiquez-moi ce message que j'aurais supprimé. Si vous l'avez, faites-le connaître et nous en parlerons.Pour en revenir au Venezuela, plus de 80% des électeurs et électrices qui vivent quotidiennement au Venezuela sont satisfaits pour le travail qu'il fait et les services en santé, en éducation, en logement qu'il étend à un nombre toujours plus grand de personnes et de familles. Que les autres 40% qui se disent en désaccord, c'est leur droit et ils n'ont qu'à les faire valoir dans la procédure révocatoire mise à leur disposition. Pour l'instant je m'en tiens à la majorité et j'appuie cette majorité et c'est là mon droit comme c'est le vôtre d'être en désaccord. Mettez des arguments sur la table et nous en débattrons en "civilisés".

Mathieu L. a dit...

Oscar,

Je dois reconnaitre que la suppression de mon message n'est peut-etre pas de votre fait... Et pour cela je m'excuse de la virulence avec laquelle j'ai reagi a votre egard. Comprennez mon etonnement de voir une critique de Chavez ainsi evacue d'un blog de discussion. Je l'avais initialement poste a la suite de votre lien sur l'entretien entre Chavez et Larry King.
Cela faisait part de mon agacement sur le traitement des informations a propos de la situation au Venezuela.
En effet, je suis las de lire et d'entendre que Chavez est un homme de gauche qui se sacrifie pour son peuple mais malheureusement tyrannise par les touts puissants de ce monde.

Mathieu L. a dit...

Hugo Chavez Frias est un ex-militaire au pouvoir qui a su seduire les foules par des rethoriques anti-etatsuniennes et une constante reference a la revolution bolivarienne. Les discours anti-imperialistes trouve toujours un echo en Amerique Latine et apres des decennies de politiques neo-liberales devastatrices, on comprends aisement l'atrait que procure un politique qui parle de changement, mieux de revolution. Mais de ce point de vue egalement, il serait interressant de connaitre le personnage historique de Simon Bolivar...
Hugo Chavez est un expert en communication, il incarne une personification du pouvoir qui n'a de cesse de caracteriser la vie politique sud americaine.
Malheureusement, l'espoir suscite par son election n'est qu'un souvenir. Les reformes engagees sont de la poudre aux yeux et les missiones lancees aux debuts de son premiers mandats ont un resultat tres mitige faute de reelle volonte politique.
Chavez est un opportuniste qui n'a de reelles convictions que pour ces interets personnels ou ceux de son clan. Il est passe maitre dans l'art du story telling et de la mediatisation a outrance qui donne de fait l'illusion de l'action. Le socialisme prone par Chavez n'est qu'un support, un symbole qui malheureusement ne se repercute pas dans la realite venezuelienne.
La derive autoritaire du pouvoir est bien reelle. L'encadrement de l'espace public est un fait. Il est tres difficile de parler politique au Venezuela tant, depuis toutes ces annees, le debat s'est crispe autour de ce president omnipresent. L'usurpation de Chavez sur ces reelles convictions ne permettent pas d'entendre l'opposition de gauche presente au Venezuela. Effectivement, la droite disposant de nombreux medias est la seule opposition audible dans le "debat politique" et de nombreux opposants de gauche veritable ne peuvent s'exprimer faute d'espace de discussion.

Mathieu L. a dit...

Le changement au sein de la societe venezuelienne apres des annees de chavisme est constatable et ceux de maniere inquietante. Hausse de la criminalite, de la violence faite aux personnes, reduction du pouvoir d'achats, inflation et pauperisation se sont aggraves apres les premieres annees d'un premier mandat encore une fois porteur d'espoir.
La popagande chaviste est omnipresente au Venezuela. Chavez se positionne de maniere paternaliste sur tout les sujets qui touchent directement les venezueliens. Soucieux et inquiet losrqu'il s'agit de la sante, determine quand l'education est la thematique puis intransigeant sur les programmes de constructions du pays. Tout cela illustre par des photos de lui-meme sur d'immenses pancartes bordants les routes du pays. Quelques exemples de phrases accompagnant ces thematiques : "Patria, socialismo o muerte, venceremos" , "Ahora el cimiento es del pueblo para construir el socialismo"...
Depuis la nationalisation de la PDVSA, le gouvernement dispose d'une manne financiere incroyable mais dont la redistribution est illusoire. Le budget de la defense ayant largement profite de cette arrivee de capital. L'achat massif d'armement a la Russie s'est effectue au detriment des differents programmes sociaux initialement lances par Chavez. Il continue de faire venir des medecins cubains au lieu de developper un veritable systeme de sante public performant et d'accroitre une formation quasi inexistante. L'education est certes desormais gratuite et accessible a tous mais les investissements manquent a l'appel et ainsi perpetue un systeme a deux vitesses.
En politique exterieur, il cristalise les positions sur le continent et diabolise les Etats-Unis, s'offrant ainsi un ennemi identifiable et legitime. Tout cela en sachant que les Etats-Unis reste le principal partenaire commercial du pays et le Venezuela etant le deuxieme exportateur de petrole vers les USA apres l'Arabie Saoudite.
Les Etats-Unis etant l'ennemi supreme, la Colombie en est sa representation sud americaine.
Alvaro Uribe est un president pro-americain aux methodes immondes pour resoudre les problemes du conflit interne avec les FARCS. La complaisance envers les para-militaire est innacceptable. Mais la Colombie est un pays democratique et la haine que porte Chavez a son representant ne peut servir de politique bilaterale et est resentie comme une insulte par les colombiens.

Mathieu L. a dit...

Je suis un homme de gauche, anti-capitaliste, ecologiste, humaniste mais non credule. Et je ne peux pas accepter de voir Chavez traite comme un homme soucieux du bien etre de son peuple, anime de reelles convictions de gauche. La promixite avec le regime castriste, son antisemitisme avoue, la complaisance envers l'Iran, le controle de sa population, le manque de liberte d'expression et son omnipresence mediatique ne peuvent definir cet homme comme un humaniste au service de son peuple.Connaissant physiquement le Venezuela, ayant parcouru ce pays, discute avec de nombreux venezueliens de differents horizons je peux vous temoigner et vous fournir de multiples exemples que la situation est inquietante et ne represente en rien un modele pour la gauche en generale. Actuellement en Amerique Latine pour une duree indeterminee, je suis retourne cette annee au Venezuela et pu constater une degradation de la situation. Visuellement tout d'abord, dans la propagande developpee, la pauvrete accrue constatee dans les rues, la corruption des agents de l'Etat, la violence urbaine. L'instauration d'un double taux de change rappelle fortement la situation cubaine. Connaissant egalement l'ile, la tournure que prend le Venezuela n'est pas rassurante. Tout est fait pour decourager le touriste de visiter le Venezuela. Peut-etre ces derniers vehiculent-ils des idees, des constatations?... Pour exemple, le telepherique de Merida, renomme pour etre l'un des plus long du monde presente un atout touristique incontestable pour cette ville mais faute de moyen dit-on il n'est plus en service depuis deux ans. Et au dire des habitants de la ville cela a des repercutions evidentes sur la situation economique. Un exemple parmis tant d'autres...
Je dois conclure que Chavez porteur d'espoir est une deception qui dorenavant est une source d'inquietude serieuse. Malgre tout, la confiance que je porte aux venezueliens me permet de croire a un sursaut. Notamment grace aux etudiants qui sont loin d'embrasser les idees chavistes et qui representent dans notre histoire moderne la source de nombreux mouvements de reaction.
Maintenant, esperons que si alternance il y a, le peuple ne se tournera pas vers son contraire et un retour a des politiques neo-liberales...

Cordialement, un voyageur quelque part en Amerique Latine.

Oscar Fortin a dit...

Mathieu L. Si tout ce que vous me dîtes est fondé, les adversaires de Chavez peuvent se réjouir. Ils n'auront aucune difficulté à convaincre toutes ces victimes des promesses de Chavez de le mettre dehors. La majorité sera vite atteinte. D'ailleurs, si la situation est si tragique, ils n'ont qu'à demander un référendum révocatoire, comme ils l'ont déjà fait en 2004, procédure prévue dans la constitution qu'a fait votée Chavez en 1999.

Personnellement, je ne partage certainement pas l'avis que vous exprimez. Quant à ce qu'on dit de Chavez dans nos médias, je ne crois pas que ce soit toujours pour en faire un héro. C'est plutôt le contraire qui se passe.

Je vous remercie d'avoir pris la peine de partager votre point de vue et je souhaite que la démocratie se poursuivra pour décider de l'avenir du Venezuela. Les médias privés ne manquent pas au Venezuela et les appuis internationaux aux opposants féroces sont de taille. Avoir le soutien des États-Unis et la pression d'une présence à ses frontières de sept bases militaires pour en surveiller le va et vient est rassurant pour les adversaires de Chavez.

Accordons-nous pour dire que la démocratie avec tous les observateurs internationaux possibles soit la voie pour exprimer la volonté du peuple quant au sort réservé à Chavez et aux orientations du pays. Vous qui vous dites un homme de gauche vous avez dû faire du mauvais sang avec ce qui s'est passé au Honduras le 28 juin dernier. Ce serait dommage que l'on revienne à ces méthodes militaires et putchistes pour reprendre le pouvoir. Le temps des Pinochet, des Somoza et autres devraient faire partie d'une page triste de notre Amérique Latine.

Oscar Fortin a dit...

Pour mon ami Mathieu L. une référence de nature à compléter vos informations sur le Venezuela et le gouvernement Chavez.

http://www.legrandsoir.info/VENEZUELA-Onze-ans-de-revolution-et-maintenant.html