PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

samedi 18 décembre 2010

LES INTERVENTIONNISTES

DES EMMERDEURS OU DES COOPÉRANTS ?

Il y a à peine une semaine, la Secrétaire d’État des États-Unis avec ses collègues du Canada et du Mexique invitaient les Haïtiens à se prendre en main et à solutionner eux-mêmes leurs problèmes, prenant pour prétexte que la « communauté internationale » (parlant d’eux-mêmes) ne pouvait pas tout faire. Pas un instant leur est venu à l’esprit que le peuple haïtien se porterait sans doute beaucoup mieux si leurs relations avec ce pays avaient été moins interventionnistes et plus coopératives. Depuis la mise à la porte du Président Aristide par les GI, ils n’ont pas cessé d’en contrôler la gouvernance.

Plus au sud, le Venezuela et la Colombie vivent depuis plusieurs semaines de véritables désastres causés par des pluies comme jamais ils n'en avaient eues. En Colombie comme au Venezuela il y a des morts, de nombreux affaissements de terrains, des dizaines de milliers de familles qui doivent être hébergées dans des zones plus sécuritaires. Dans les deux pays c’est l’état d’urgence et les gouvernements doivent faire vite pour faire face à la situation.

En Colombie, le Président Juan Manuel Santos a décrété l’état d’urgence économique, social, écologique, mesure qui lui permettra de légiférer pour une période de 90 jours, l'autorisant à prendre des crédits internationaux et à utiliser des ressources budgétaires sans l’approbation du Congrès. Tout cela s’est fait sans que personne quelque part dans le monde s’en scandalise et pour cause.

Au Venezuela, le Président Chavez a demandé à l’Assemblée nationale de voter une loi, la Loi habilitante, qui lui donnera les pouvoirs nécessaires pour affronter l’état de crise que vivent des centaines de milliers de personnes. Cette disposition est prévue dans la Constitution et ne peut être décrétée unilatéralement par le Président comme c'est le cas en Colombie.  Elle doit être débattue et votée par l’A.N. Ce fut fait jeudi dernier avecl'appui de 157 voix, amplement suffisant pour être validée au premier tour. Vendredi, le 17 décembre, le Président l’a sanctionnée. Dans les circonstances, il n’y avait vraiment rien pour scandaliser qui que ce soit.

Mais voilà que la Secrétariat d’État à Washington, plus préoccupée d’ « emmerder » que de « coopérer », a eu le temps de donner une conférence de presse pour dénoncer cette « loi habilitante » qui donne au Président Chavez les pouvoirs nécessaires pour accélérer les mesures à prendre pour venir en aide aux populations affectées par ces pluies torrentielles. Voilà que soudain, ce qui avait été interprété comme tout à fait naturel pour la Colombie devient, pour le Venezuela, matière à une campagne internationale de dénigrement contre le Président Chavez.

Cet acharnement contre le Venezuela et le Président Chavez n’a d’autre fondements que ces intérêts oligarchiques et impériaux qui ne peuvent se résigner à ce qu’un peuple s’affirme et assume son propre destin. Chavez est, à ce jour, celui qui représente le mieux la grande majorité des Vénézuéliens et c’est pour cette raison qu’ils votent pour lui et l’appuient dans ses initiatives. Cette démocratie sur laquelle l’empire et les oligarchies n’ont pas de prise est un véritable poison qui tue le simulacre de démocratie dont ils se font hypocritement les apôtres.

Dans les nouvelles de ce matin, on apprend que Chavez se trouve de nouveau confronté à une nouvelle vague de tueurs à gage, plus nombreux que les vagues antérieures, dont l’objectif premier est de le tuer. Il a rassuré les siens en disant que ces menaces n’allaient pas l’enfermer dans une tour d’ivoire, mais qu’il allait plutôt et avec encore plus d’énergie se consacrer au service de son peuple et ,en ces temps particuliers, au service des plus affectés par ces pluies torrentielles.

Je pense que Chavez et son peuple méritent tout notre respect et j’ose espérer que la machine à la désinformation s’évanouira vite dans les ténèbres d’où elle vient.


Oscar Fortin

Québec, le 18 décembre 2010

http://humanisme.blogspot.com

5 commentaires:

Marius MORIN a dit...

Depuis que l’on sait, selon Peter Dale Scott, un collaborateur régulier de Mondialisation.ca ( http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=22285), qu’il existe le « Continuity of Government » (COG) et que celui-ci remplace le gouvernement officiel pendant 90 jours, (utilisé après le 11 septembre 2001), durant lesquels la Constitution américaine est suspendue, alors toutes les interventions gouvernementales et militaires sont permises. Ce groupe secret d’intervention a la légalité de le faire au nom de la sécurité nationale. Dick Cheney et Donald Rumsfeld (selon Scott, The Road to 9/11: Wealth, Empire, and the Future of America (Berkeley and Los Angeles: University of California Press, 2007), 183-87), ont été deux des planificateurs clés de ce comité secret de planification du COG.

Depuis 2003, les États-Unis préparent la guerre contre l’Iran et menacent aussi la Russie, la Chine, la Corée du Nord, la Syrie, le Liban, le Vénézuéla, l’Équateur, la Bolivie et le Brésil. Pour arrêter la saignée de l’économie américaine, ce groupe d’experts juifs font appel à deux sources de revenus, le pétrole et la drogue.

Les Caraïbes sont une région très riche en pétrole et en gaz naturel. Et les grandes pétrolières et minières le savent très bien. Elles ont maille à partir avec les trois grandes puissances pétrolières qui sont le Vénézuéla, la Colombie et l’Équateur. Pour arriver à mettre la main sur ces ressources, elles proposent, aux les États-Unis, de militariser la région.
L’autre grande source de revenus est le commerce de la drogue. D’une part nous avons l’Afghanistan et le Pakistan avec le commerce de l’héroïne, et d’autre part, le Mexique, la Colombie, le Pérou et la Bolivie avec la cocaïne. Par exemple, l’Afghanistan est un pays extrêmement riche et rentable pour l’économie américaine, car il génère tous les ans environ 200 milliards de dollars en exportation d’héroïne. Depuis l’invasion de ce pays par les forces étrangères, la production d’héroïne a progressé de trente fois, et ça continue. De plus le sous-sol de ce pays recèle de matériaux précieux comme l’or, le cuivre, le fer et le lithium. L’Afghanistan pourrait devenir (comme la Bolivie) l’Arabie saoudite du lithium. Pour le moment, le pays est trop instable pour permettre l’exploration et l’exploitation de ces minerais précieux.
Aujourd’hui tous les pays qui ont tenté de remplacer le système capitaliste ont subi de grands revers. Le Chili a essayé une nouvelle formule économique et a été victime d’un putsch militaire. La Yougoslavie a été fragmentée en une demi-douzaine de pays. La Tanzanie et l’Algérie ont perdu leur force démocratique pour se conformer aux dictats de la Banque mondiale et de la CIA. En Indonésie plus de 50 000 mille personnes ont été assassinées. Actuellement il y a cinq pays qui résistent tant bien que mal au capitalisme, ce sont Cuba, l’Iran, le Vénézuéla, l’Équateur et la Bolivie. L’Uruguay et le Brésil sont en train d’emboiter le pas. Mais ils seront toujours l’objet de sabotages, d’embargos, de mesures de déstabilisation, d’assassinats de présidents et d’élus démocratiquement. Voilà la vérité.

Oscar Fortin a dit...

Merci M. Morin pour cette mise en lumière des diverses facettes d'interventionnisme de l'empire et des intérêts qu'il se garde bien d'étayer au grand jour. Heureusement que des voix s'élèvent pour dénoncer ces tromperies et les injustices qui les accompagnent inévitablement. La désinformation a de plus en plus son contre poid avec l'information alternative et cette mise à jour par Wikileaks des dessous qu'ils essaient de dissimuler sous le couvert du "secret d'état".

Djamelito a dit...

STOP AU MENSONGES ! Marre des Médias-Mensonges-Manipulateurs-Collabos !

Pour tout comprendre, je conseille à tout le monde de lire le livre de Michel Collon (les 7 péchés d’Hugo Chavez)…

Merci Oscar.

Cordialement.

http://djamelitoinfo.blogspot.com

Oscar Fortin a dit...

Merci djamelito pour ton commentaire. Je suis d'accord avec toi que le livre de Michel Collon jette un éclairage sans équivoque sur ce monde de la manipulation et de la diabolisation de Chavez.

J'en profite pour te souhaiter un Joyeux Noël avec les humbles de la terre et dans la vérité.

Djamelito a dit...

Joyeuses Fêtes Oscar.

Pour un Monde Meilleur…