PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mardi 12 juin 2012

LETTRE À M. AMIR KHADIR


R



Je m’adresse à vous à travers Vigile.net pour vous exprimer mon estime et mon respect.

Je ne vous ai jamais rencontré et j’ai pourtant le sentiment de vous connaître comme quelqu’un qui m’êtes très proche. Votre façon d’aborder les divers problèmes qui secouent notre société a de quoi interpeler les personnes de bonne foi et à faire trembler celles qui ne le sont pas. Votre ton est toujours respectueux et c’est toujours à visage découvert que vous portez vos convictions et que vous exprimez vos solidarités. Je comprends que les gens du peuple et les gens vrais reconnaissent en vous l’authenticité et la transparence d’un homme dont l’engagement est de servir au mieux les intérêts et les droits de ses commettants et de son peuple.

Je vois que les « lucides », au service des forces dominantes de la société, sont mis à contribution pour vous démolir, vous diaboliser, vous noircir, vous ridiculiser, vous caricaturer. En cela, ils sont de véritables spécialistes. Votre personne et ce que vous représentez les font trembler. Ce qu’ils ne réalisent toutefois pas, c’est qu’en se faisant, ils ne font que révéler leur véritable visage, leur servilité et la superficialité des valeurs qu’ils portent.

Il y a eu l’article de M. Olivier Kaestlé auquel M. Serge Charbonneau a donné, avec intelligence et arguments, la réplique appropriée. Je ne doute pas que ce fut pour vous un baume rafraichissant de savoir que vous n’étiez pas seul. Je vous dirai qu’ils demeurent nombreux ceux et celles qui ne se laissent pas berner par ces spécialistes du dénigrement.

Le dernier en liste est Joseph Facal, recyclé en journaliste après un stage en Espagne auprès de la droite, inspirée de l’ex-président Aznar. Ce dernier avait conduit l’Espagne en guerre contre l’Irak et avait comploté avec Bush et Uribe, alors président de Colombie, le renversement, en 2002, du gouvernement démocratique d’Hugo Chavez au Venezuela. Ça donne une idée de tout ce qu’il a pu apprendre à cette école des oligarchies dominantes. Son texte est ce qu’il y a de plus malhonnête et d’insidieux à votre endroit.  Il ne fait que refléter la petitesse d’esprit d’un homme opportuniste et servile.

M. Khadir, vous savez, beaucoup mieux que moi, que l’intelligence et l’art d’écrire ne sont pas garants de l’intégrité et de la profondeur de la pensée. S’ils servent à dénigrer et à abaisser, ils arrivent rarement à éclairer et à faire grandir. Seules les personnes qui mettent leur intelligence au service de l’intégrité, de la vérité, de la justice, de la sincérité, de la compassion, de la solidarité trouvent en elles ce qui éclaire et fait grandir. C’est sans doute ce qui dérange le plus les oligarchies dominantes, habituées à tout contrôler derrière les apparences de  démocratie et d’honnêteté. Votre présence et votre action lèvent le voile sur cette grande tromperie et ça, elles ne le prennent pas.  Vous les dominiez par la profondeur de votre solidarité et les valeurs qui l’inspirent.

Je vous assure de mon respect et de l’admiration que je porte à votre engagement, sans détour, au service du bien commun de la société.

Oscar Fortin
Québec, le 12 juin 2012





Aucun commentaire: