PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mardi 16 octobre 2012

L'ESPIONNE FMC 25037-016



LORSQUE LA CONSCIENCE PARLE

ANA BELEN MONTES

« En 1992, elle devint analyste au Pentagone. Elle resta quelques temps sous un poste factice à la représentation diplomatique à La Havane afin d’« étudier » les militaires cubains. En 1998, la DIA l’envoya de nouveau dans l’Ile pour « observer » le déroulement de la visite du Pape Jean-Paul II. »

« Ana Belen Montes fut arrêtée le 21 septembre 2001. Une cour Fédérale l’accusait de « conspiration pour espionnage », et de transmettre à Cuba « des informations classifiées pour pouvoir se défendre ».

« Condamnée à 25 ans de prison le 16 octobre 2002, elle échappa d’un cheveu à la condamnation à mort. Elle est détenue à la prison du Federal Medical Center, FMC, située dans les installations de la base aéronavale Fort Worth, au Texas, un centre destiné aux femmes délinquantes ayant des problèmes psychiques. »

Avant d’entendre la sentence, elle lut un court texte dans lequel elle disait ces phrases : « Je me suis engagée dans l’activité qui m’a amenée ici car j’ai obéi à ma conscience avant d’obéir à la loi. Je considère que la politique de notre gouvernement envers Cuba est cruelle et injuste, profondément inamicale, je me suis considérée moralement obligée d’aider Cuba à se défendre contre les efforts que nous faisons pour lui imposer nos valeurs et notre système politique. Nous avons fait preuve d’intolérance et de mépris envers Cuba pendant ces quatre dernières décennies. Nous n’avons jamais respecté le droit de Cuba à définir son propre destin, ses propres idéaux d’égalité et de justice. Je ne comprends pas comment nous pouvons continuer de lui dicter la manière dont elle doit choisir ses dirigeants, et quelles lois lui sont les plus appropriées […] Je peux seulement dire que j’ai fait ce que j’ai considéré le plus approprié pour empêcher une grande injustice. »

Pour lire l’article au complet d’ HERNANDO CALVO OSPINA, allez ici.


Oscar Fortin
Québec, le 16 octobre 2012
http://humanisme.blogspot.com

Aucun commentaire: