PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mercredi 2 janvier 2013

LORSQUE LES INTÉRÊTS DES PUISSANTS DEVIENNENT CEUX DES GOUVERNANTS


LORSQUE LES INTÉRÊTS DES PUISSANTS DEVIENNENT CEUX DES GOUVERNANTS



Les exemples ne manquent pas pour illustrer de façon éclatante ce détournement de la démocratie au service des intérêts des puissants. Que nous regardions dans toutes les directions de notre Occident, les gouvernements et les États sont devenus des outils au service d’intérêts qui vont carrément à l’encontre de ceux des peuples.

Que ce soit en Grèce, en Espagne, en Italie, aux États-Unis et au Canada, les gouvernements sont des marionnettes qui actualisent les politiques qui répondent prioritairement à la volonté des puissants qui les dominent. Les premières victimes en sont les peuples. C’est cette prise de conscience collective à travers les pays industrialisés, qui s’est exprimée, entre autres, à travers le mouvement des « indignés ».

Ce phénomène n’est toutefois pas d’aujourd’hui. Depuis pratiquement toujours, il en fut ainsi. Pendant que nous profitions de l’âge d’or du développement industriel et de l’exploitation sans réserve des pays du Tiers-monde, d’autres peuples se voyaient dépouillés de leurs terres, de leurs richesses naturelles. Ils étaient ramenés à l’esclavage et à la dictature des puissants.

Qui ne se souvient pas du ratissage réalisé par la United Fruit en Amérique centrale et dans les Caraïbes ? Soutenue par l’Empire, elle pouvait rédiger ses propres lois et mettre en place les gouvernements de son choix.

Nous pourrions relever ces mêmes comportements chez ces multinationales qui s’attaquèrent à l’exploitation des minerais et du pétrole dans l’ensemble de l’Amérique latine. Que d’assassinats, de coups d’État militaires, d’atteintes contre les droits les plus fondamentaux de la personne.

À ce sujet, je veux attirer votre attention sur un article fort éloquent qui témoigne tout à la fois de la sauvagerie de ces puissances étrangères et du courage d’un peuple qui en a réclamé réparation.

Un article que je vous invite à lire ici.


Bonne année à vous tous et toutes




Oscar Fortin
Québec, le 2 janvier




Aucun commentaire: