PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

vendredi 18 juillet 2014

LE DRAME DE L’ÉCRASEMENT DU BOEING 777 DE MALAISIE


(un bref relevé de presse)



À peine quelques heures après que s’est produite cette tragédie, les émissions spéciales d’information se multiplient pour pointer du doigt celui ou ceux que l’on voudrait bien voir comme auteurs d’un tel crime.

Une lecture matinale de diverses agences et réseau d’information me permet de dégager un certain nombre de faits que je soumets à ceux et à celles qui s’intéressent à ce drame qui a coûté la vie à plus de 283 passagers auxquels il faut ajouter 15 membres d’équipage.

Quelques faits

1. Selon l’aiguilleur du ciel espagnol qui gérait le vol de l’avion de Malaysia Airlines, des avions militaires ont croisé le Boeing trois minutes avant sa disparition des radars. À peine avait-il disparu que les autorités de Kiev annonçaient qu’il s’était écrasé. Il se demande alors comment ont-elles su si vite qu’il s’agissait d’un écrasement.

2. L’avion présidentiel russe, avec à son bord le président Poutin, de retour de sa tournée latino-américaine, devançait de 37 minutes sur la même trajectoire le Boeing 777 de Malaysia Airlines. L’avion présidentiel passa à 12 : 21 GMT au même point où est disparu des radars l’avion malaisien 37 minutes plus tôt, soit à 11 : 44 GMT.

Certains se demandent si la véritable cible n’était pas l’avion du président russe. Il y aurait eu de la part des auteurs une erreur de perception, confondant l’avion malaisien avec celui du président russe.

Un sujet qui fera jaser pendant encore longtemps.

3. Le procureur général d’Ukraine, Vitali Larema, dément la prise par les miliciens de systèmes Bouk et S-300, pouvant atteindre des cibles à plus 10  kilomètres d’altitudes.

Cette déclaration met un terme aux spéculations voulant que les miliciens aient mis la main sur certains de ces missiles pouvant atteindre des cibles à plus 10 kilomètres, altitude de vol du Boeing 777 de Malaysia Airlines.

4. La Russie confirme que les moyens de la défense antiaérienne russe  n’étaient pas actifs dans les zones frontalières de la Russie avec l’Ukraine ce 17 juillet, et  que les Forces aériennes de Russie n’ont effectué aucun vol ce jeudi.

5.  Les pièces recueillies par les insurgés sur les lieux de l’écrasement de l’Avion 777  (cartes mémoires flash, cartes mémoires d’appareils photo, boîtes noires) seraient remises aux experts désignés aux fins d’enquêtes


Une histoire à suivre. Quelque part, il y a anguille sous roche.

Oscar Fortin

Québec, le 18 juillet 2014


4 commentaires:

Marius MORIN a dit...

Bien résumé, M. Oscar. En clair, le 24 juin, Poutine annonce haut et fort qu’il n’est pas question pour la Russie de s’engager militairement en Ukraine, en dépit de tous les efforts déployés par les Etats-Unis et l’Otan pour l’y pousser. Quel pied de nez à l’Europe! La guerre civile en Ukraine ne leur sert plus à rien, mais elle est désormais installée, et il leur faudra la gérer, et que vont-ils faire avec les rebelles pro-russes ?
Pendant que tous les yeux sont tournés vers la Russie, Israël bombarde Gaza et détruit tout sur son passage, routes, infrastructures, tunnels, etc. Le Centre Meir Amit rapporte les morts suivants : 157 Gazaouis sont morts, 57 étaient des terroristes (29 du Hamas, 22 du Jihad islamique palestinien et 6 d’autres organisations terroristes) ; 76 étaient des civils non impliqués; et 38 n’ont pu être identifiés. Voilà deux catastrophes qui auraient pu être évitées! Qui contrôle qui ?

Oscar Fortin a dit...

Vous avez tout à fait raison de dire, M. Morin, que tous les efforts de la part des É.U. pour entrainer la Russie dans un conflit armée n'ont pas donné les résultats escomptés. Pendant que l'on se scandalise et avec raison des 298 morts de l'écrasement du Boeing 777 de Malaysia, on demeure indifférents aux 292 victimes palestiniennes tombées sous les balles de l'ennemi que nous connaissons bien,

Anonyme a dit...

Cher Oscar Fortin

Je suis tres heureux de pouvoir vous lire dans un nouvel article intéressant.

La diabolisation continuelle des Russes dans les médias occidentaux les font hésiter à venir au secours de leurs frères dans le sud et l’est de l’Ukraine et porte ainsi ses fruits en faisant hésiter Putin d’agir. Il ne devrait pas se permettre de céder au chantage des mensonges Américains sans aucun fondement.

Je trouve que les Russes sont trop honnêtes et confiants vis-à-vis des « instances internationales »(sic) et réalisent à peine qu’ils ont affaire à de vrais maffieux et qu’ils sont les victimes d’un coup fourré très bien planifié depuis longtemps pour, d’une part pouvoir justifier de nouvelles sanctions contre les Russes et d’autre part détourner l’attention de l’opinion mondiale du véritable massacre de la population de Gaza également planifié depuis longtemps. .

Répondant à votre article concernant le vol malaisien MH 17 il est très important de comprendre qu’il s’agit du même Boeing 777 que celui du vol MH 370 disparu à jamais le 8 Mars au-dessus de l’Océan Indien avec tous ses passagers.
Il est maintenant avéré que ce 777 avait été détourné sur la base militaire de Diego Garcia dans l’Océan Indien.

Le vol régulier du MH17 aurait été annulé le 17 juillet puis le même jour le Boeing 777 du vol MH370 apparaît dans le ciel d’Ukraine commandé et piloté à distance par les deux avions de combat qui le suivent. Aucune personne vivante n’est à bord, que les cadavres sans vie des passagers disparus du vol 370.

Dès que ce cortège arrive au-dessus de la zone de combat de Donetsk l’un des avions de combat tire en détruisant l’un des moteurs du 777 ce qui lui fait faire un demi tour.
C’est alors qu’on abat définitivement le 777, peut être avec un missile sol-air, en éparpillant les cadavres en putréfaction partout autour de l’épave dans la zone du crash.

Il est ainsi extrêmement important de tenir compte des nombreux témoignages du fait que les cadavres ramassés sur le site de l’épave n’étaient pas frais mais en état de décomposition et sentaient très mauvais, car ceci démontre sans contestation possible qu’il ne peut s’agir d’un vol régulier.
C’est très dommage que les corps furent hâtivement renvoyés dans un pays de l’OTAN avant d’avoir été bien examinés par des médecins Russes indépendants.

Source : http://www.jimstonefreelance.com/


Amitiés

BAB

Anonyme a dit...

PS J'ai beaucoup de mal a comprendre comment utiliser ce site.
Merci de m'envoyer quelques explications par email.

BAB