PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

lundi 5 octobre 2015

L’OCCIDENT DANS TOUS SES ÉTATS



LA RUSSIE PREND LES CHOSES EN MAIN EN SYRIE





La plus forte et la plus puissante armée du monde, telle que proclamée par le président des Etats-Unis, Barack Obama,  ainsi que les forces de l’OTAN, se voient ombragées par l’entrée en scène,  en Syrie, de l’armée Russe. En moins d’une semaine cette armée arrive à faire ce que les armées des Etats-Unis et de l’OTAN ne sont  parvenues à faire dans une année et demie. Les terroristes y régnaient en rois et maitres.

Il faut préciser que cette entrée en scène de la Russie se réalise conformément au droit international et à la demande explicite des autorités syriennes. Le double objectif, maintes fois répété, est celui d’anéantir les divers réseaux terroristes, véritables fléaux qui mettent en danger la sécurité et la paix en Syrie et dans le monde. La Russie ne veut pas que cette contamination atteigne la Russie et, de là, sa détermination à les combattre à la source. Le second objectif qui découle tout naturellement du premier est celui de stabiliser l’État syrien tout en favorisant les  conditions pour que le peuple syrien puisse lui-même décider de son avenir politique.

D’où vient-elle donc cette clameur de l’Occident qui fait de ses guerres et interventions dans le monde un combat sans merci contre le terrorisme? Pourquoi ne se réjouit-il pas de cette intervention efficace et hautement ciblée : destruction des voies d’approvisionnement en armement, destructions des bunkers et entrepôts d’armements de toute nature, destruction des centres de communication. À ceci s’ajoute la consigne donnée à tous les pays, États-Unis et autres, que l’espace aérien ainsi que l’accès au territoire syrien ne pourront être franchis qu’avec l’accord des autorités syriennes.  Un droit dont tous les pays se réclament.

La Russie travaille en étroite collaboration avec l’armée syrienne et c’est d’ailleurs elle qui s’attaquera à ce que Washington et l’OTAN identifient comme  « opposition armée de libération » de laquelle ils se font solidaires. Ce que vise la Russie par ses bombardements ce sont les terroristes qui sèment la terreur et n’ont de respect pour aucun droit.  Sur le terrain cette lutte contre l’opposition armée relève de l’armée syrienne, comme ce serait le cas pour tous les pays souverains. C’est donc de plein droit que l’État prend tous les moyens légitimes pour assurer la paix dans le cadre de la constitution du pays. En Colombie, une guerre semblable existe depuis plus de 50 ans et des négociations sont présentement en déroulement  en vue d’un accord de paix. Cette négociation se réalise entre les colombiens révolutionnaires et l’État de Colombie. Souhaitons, qu’une fois les terroristes éliminés du territoire syriens, de telles négociations puissent se concrétiser entre l’opposition armée de libération et le gouvernement syrien.

Ce qui rend fous Washington et ses alliés c’est cette grande contradiction  qu’ils portent face à la présente situation. D’une part, plutôt que de se réjouir de l’intervention russe contre les terroristes, ils s’en scandalisent en prétextant que c’est pour consolider le président légitime Bachar El Assad. En se positionnant ainsi, ils adoptent une position tout à fait antidémocratique qui va à l’encontre du droit international. Il appartient aux peuples de décider de leur avenir politique et non à quelques illuminés ou dictateurs à le leur imposer.

Comment, ces sauveurs d’humanité, ces grands défenseurs de la démocratie dans le monde, ces apôtres du droit international des peuples et des personnes, peuvent-ils en arriver à être et à promouvoir tout le contraire de ce qu’ils prétendent être et de ce qu’ils prêchent.

Dans les Évangiles, il y a une diatribe de première classe contre ces faiseurs de leçons et ces maitres à imposer leurs lois. Elle ne s’applique pas seulement aux docteurs de la loi, mais aussi à tous ces dirigeants et à leurs subordonnés qui leur sont soumis comme des caniches à leurs maitres.

Je me permets d’en relever quelques extraits qui n’offensent en rien les croyances et les non croyances, seulement les hypocrites, les menteurs et les manipulateurs.

 Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous courez la mer et la terre pour faire un prosélyte; et, quand il l`est devenu, vous en faites un fils de la géhenne deux fois plus que vous. (Mt. 23,15)

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous nettoyez le dehors de la coupe et du plat, et qu`au dedans ils sont pleins de rapine et d`intempérance. (M.23, 25)

Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites! parce que vous ressemblez à des sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au dehors, et qui, au dedans, sont pleins d`ossements de morts et de toute espèce d`impuretés. (Mt.23,27)

Vous de même, au dehors, vous paraissez justes aux hommes, mais, au dedans, vous êtes pleins d`hypocrisie et d’iniquité.(Mt. 23,28.)

La fumée qui couvrait l’hypocrisie et les mensonges de nos sauveurs d’humanité se dissipe de plus en plus. Il y a Poutine,  mais aussi tout cet éveil des consciences qui ouvrent de plus en plus les yeux.

Oscar Fortin
le 5 octobre 2015   

1 commentaire:

Anonyme a dit...

Merci pour votre perception si réaliste
Crdlt