PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

jeudi 14 septembre 2006

DES PASTEURS LIBÉRÉS PORTEURS D'UNE PAROLE LIBÉRATRICE

Il y a bien longtemps que je n’avais été témoin d’une parole libérée et libératrice de la part d’autorités religieuses chrétiennes. C’est pourtant ce qui vient de se passer avec les autorités religieuses des Églises locales de Jérusalem «Communiqué du Patriarche et des Evêques des Eglises locales de Jérusalem. »

http://www.alterinfo.net/index.php?action=article&id_article=446249

Pour ceux qui n’ont pas accès à Internet, je transmets l’intégralité du texte


Mgrs Michel Sabbah, Swerios Malki Mourad, Riah Abu El-Assal et Munib Younan, 22 août 2006 Traduit par Marcel Charbonnier et révisé par Fausto Giudice i[

« Bénis soient les faiseurs de paix, car ils seront nommés les enfants de Dieu. » [Matthieu 5:9]]i Le sionisme chrétien est un mouvement contemporain, théologique et politique, qui reprend à son compte les positions idéologiques les plus extrémistes du sionisme, en totale contradiction avec une juste paix en Palestine et en Israël. Le programme sioniste chrétien campe une vue du monde dans laquelle l'Evangile est identifié à l'idéologie de l'empire, au colonialisme et au militarisme. Dans sa forme extrême, il accorde une importance primordiale à des événements de nature apocalyptique conduisant à la fin de l'histoire, ce qui est à l'opposé [de l'attitude authentiquement chrétienne consistant] à vivre, aujourd'hui, l'amour du Christ et Sa justice. Nous rejetons catégoriquement les doctrines sionistes chrétiennes, ces enseignements fallacieux qui corrompent le message biblique, fait d'amour, de justice et de réconciliation. Nous rejetons par conséquent l'alliance actuelle entre les dirigeants du sionisme chrétien et de organisations impliquées par certains de leurs membres dans les gouvernements d'Israël et des USA, qui imposent actuellement leurs frontières préemptives unilatérales et leur domination sur la Palestine. Cela entraîne inévitablement des cycles sans fin de violence, qui minent la sécurité de tous les peuples non seulement du Moyen-Orient, mais de l'ensemble du monde.


Nous rejetons ces enseignements du sionisme chrétien, qui facilitent et encouragent ces politiques, dès lors qu'ils prônent l'exclusivisme racial et la guerre perpétuelle, bien loin de reprendre l'Evangile de l'amour universel, de la rédemption et de la réconciliation, que Jésus Christ nous a enseigné. Plutôt que condamner le monde à la malédiction de l'Armageddon,nous exhortons tous les hommes à se libérer des idéologies du militarisme, et de l'occupation. Ces gens feraient bien mieux d'ouvrer à la guérison des nations ! Nous appelons les Chrétiens rassemblés dans les Églises de tous les continents à prier pour les Palestiniens et les Israéliens, qui souffrent les uns autant que les autres de l'occupation et du militarisme, dont ils sont les victimes. Les actes discriminatoires sont en train de transformer la Palestine en ghettos déshérités, cernés de colonies israéliennes ségrégationnistes. La création de ces colonies illégales ainsi que l'édification du Mur de Séparation empiétant sur des territoires palestiniens confisqués sapent la viabilité d'un État palestinien, ainsi que la paix et la sécurité dans l'ensemble de notre région. Nous appelons toutes les Églises qui restent silencieuses, à briser leur silence, et à en appeler à la réconciliation, dans la justice, en Terre sainte.

C'est pourquoi nous nous engageons à défendre les principes suivants, seule alternative positive : Nous affirmons que tous les hommes sont créés à l'image de Dieu. C'est pourquoi ils sont appelés à honorer la dignité de tous les êtres humains et à respecter leurs droits intangibles. Mgr Riah Abu El-Assal

Nous affirmons que les Israéliens et les Palestiniens sont capables de vivre ensemble en paix, dans la justice et la sécurité. Nous affirmons que les Palestiniens, musulmans et chrétiens, forment un seul peuple : le peuple palestinien. Nous rejetons toutes les tentatives visant à subvertir et briser leur unité. Nous appelons tous les hommes de bonne volonté à rejeter la vision sectaire du monde qui est celle du sionisme chrétien, ainsi que celle prônée par toute autre idéol
ogie privilégiant un peuple au détriment de tous les autres.

Mgr Swerios Malki Mourad

Nous nous engageons à mener une résistance non-violente, moyen le plus efficace pour lutter contre l'occupation illégale afin d'y mettre fin, en vue de la réalisation d'une paix juste et durable. Nous mettons en garde, avec un sentiment d'urgence, contre le sionisme chrétien et les mouvements qui font alliance avec lui, qui justifient la colonisation, l'apartheid et l'édification d'un empire. Dieu exige que justice soit faite. Aucune paix, aucune sécurité ni aucune réconciliation ne seront possibles sans le rétablissement de la justice. Les exigences de justice ne disparaîtront jamais. La lutte en vue de la justice doit être poursuivie sans relâche et activement. Mais sans violence. i[ « Ce que le Seigneur vous demande, c'est d'agir de manière juste, d'aimer la miséricorde et d'accompagner votre Dieu humblement » [Michée 6:8]]i


Mgr Munib Younan
Telle est notre position. Nous prenons le parti de la justice. Nous ne saurions en prendre aucune autre. Seule, la justice garantira une paix conduisant à la réconciliation et à une vie dans la sécurité et la prospérité pour tous les hommes vivant dans notre Terre [sainte]. En prenant le parti de la justice, nous nous ouvrons à l'oeuvre de paix - et c'est précisément d'oeuvrer pour la paix qui fait de nous [de dignes] enfants de Dieu. « C'est dans le Christ que Dieu s'est réconcilié avec Sa création, sans retenir contre les humains leurs péchés. Et Il nous a imparti le message de la réconciliation ». [2ème Epître aux Corinthiens 5:19]


Sa Béatitude le Patriarche Michel Sabbah Patriarcat Latin, Jérusalem
Mgr Swerios Malki Mourad, Patriarcat syrien orthodoxe, Jérusalem
Mgr Riah Abu El-Assal, Église épiscopale (anglicane) de Jérusalem et du Moyen-Orient
Mgr Munib Younan, Église luthérienne évangélique de Jordanie et de Terre sainte


VOILÀ UN COMMUNIQUÉ QUI NE MANQUE PAS DE COURAGE ET QUI S'ENRACINE DANS L'ESPRIT DE JÉSUS DE NAZARETH ET DE SON ÉVANGILE. IL EST PORTEUR D'UNE ESPÉRANCE QUI DÉFIE LES TEMPS PRÉSENTS ET QUI DONNE CONSISTANCE ET CRÉDIBILITÉ À CEUX QUI ONT POUR MISSION DE LA PROCLAMER. JE N'AI AUCUNE RÉSISTANCE À Y RECONNAÎTRE MA FOI ET À Y TROUVER INSPIRATION.


Oscar Fortin
Québec, le 14 septembre 2006

1 commentaire:

oscar fortin a dit...

À lire : http://www.alterinfo.net/L-aneantissement-de-l-entite-sioniste-est-la-condition-necessaire-a-l-etablissement-de-la-paix-au-Moyen-Orient_a4175.html

Un auteur juif abordant le sujet du sionisme.