PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

dimanche 10 octobre 2010

« LES ASSASSINS ÉCONOMIQUES »

LORSQUE LA CONSCIENCE RETROUVE SA DIGNITÉ


Il y a de ces révélations qui jettent un baume sur la crédibilité de ceux et celles qui s’acharnent, contre vent et marée, à lever le voile sur ces mains obscures qui manipulent et façonnent le destin de gouvernements, de dirigeants politiques et de nombreux peuples. Il faut reconnaître le courage et l’impératif de conscience qui conduisent certains de ces acteurs à prendre la parole pour dénoncer des pratiques auxquelles ils ont eux-mêmes participé.


John Perkings est l'un de ces personnages qui passe aux aveux. Dans son livre tout récent « Confessions of an Economic Hit man ». Loin d’être un adepte de la « théorie » du complot, il en devient lui-même un acteur direct. Sa tâche a consisté pendant des années à corrompre des chefs de gouvernements et des Présidents. S’il a eu du succès avec plusieurs, d’autres ont su résister à ses avances fort alléchantes. Dans ces derniers cas, d’autres intervenants de la CIA, entraînés tout spécialement pour des actions plus radicales, prenaient la relève et allaient souvent jusqu’à l’assassinat.

Pour en savoir plus, je vous réfère directement à la présentation de l’entrevue accordée par Perkings à l’émissions « En Contexto“ au journaliste Rubén Luengas sur Telemundo 52 de Los Angeles. Vous y trouverez un texte de présentation et l’entrevue avec sous-titres français.

Bonne lecture. Ce sont là des faits troublants qui devraient nous sortir ne notre mutisme. Si de telles pratiques émanaient de gouvernements qui s’affirment ouvertement contre toutes ces formes d’impérialisme, nos journaux nous en parleraient pendant des semaines.

J’ajoute cette autre référence qui fait, cette fois, l’analyse des rôles joués par les grandes agences, NED-USAID, mises en place aux fins des mêmes objectifs. Les propos de l’analyste rejoignent ceux de l’acteur.


Oscar Fortin

Québec, 10 octobre 2010

http://humanisme.blogspot.com

1 commentaire:

Marius MORIN a dit...

Vous avez raison M. Fortin de « lever le voile sur ces mains obscures qui manipulent et façonnent le destin de gouvernements, de dirigeants politiques et de nombreux peuples. » John Perkins, ex-tueur à gage économique de la CIA nous fait de troublantes déclarations. Il va jusqu’à dire que Jaime Roldos, ex-président de l’Équateur, et Omar Torrijos, ex- président du Panama sont morts en 1981 suite à des crashs d’avion planifiés par la CIA. J. Perkins est très préoccupé par la situation fragilisée du président Rafael Correa de l’Équateur, surtout après l’écrasement de son avion, le 19 mars 2009 au nord de Quito, dans lequel il n’était pas monté, et du dernier coup d’État… il se pourrait, par un hasard planifié par la CIA, qu’un autre « accident » soit à l’origine de son assassinat.

Face à ces assassins économiques, le mécontentement des pays émergeants du Sud est de plus en plus manifeste. Et cela va même jusqu’à indisposé Dominique Strauss-Kahn, le directeur général du FMI. Il commence à être fatigué des pays émergents qui réclament toujours plus de justice et d’équité. Pour calmer le jeu, il croit qu’il serait bon d’augmenter leur poids au sein du FMI, avant le prochain sommet du G20 en novembre à Séoul, en Corée du Sud. On sent que la soupe devient de plus en plus chaude!