PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mardi 30 octobre 2007

LETTRE AU PREMIER MINISTRE DU CANADA

Monsieur le Premier ministre,


Je viens de prendre connaissance d’une rencontre réalisée à Prague entre le 7 et le 9 octobre, rencontre à laquelle aurait participé La Gouverneure générale du Canada, Michaelle Jean. Il n’y aurait pas de quoi s’inquiéter si la rencontre en question n’était que protocolaire. Loin de là. L’information dont je dispose et qui est reproduite en espagnol dans un périodique vénézuélien (Caracas, 28 octobre Tribuna Popular TP), dit ce qui suit :


« Entre le 7 et le 9 octobre 2007, se sont réunis à Prague des officiels étasuniens de haut rang avec les représentants des secteurs d’opposition du Venezuela pour exiger de ces derniers qu’ils demandent à la Cour Suprême de leur pays de considérer la Réforme constitutionnelle comme un Coup d’État politique. De plus ils exigèrent de l’opposition : qu’elle appelle à des soulèvements sociaux; qu’elle organise des actes de sabotage contre l’économie et les infrastructures; qu’elle détruise la chaîne de transport alimentaire et qu’elle organise par tous les moyens possibles un coup d’état, incluant la violence sanglante générée par des paramilitaires colombiens et vénézuéliens.


À cette réunion de planification (…) participèrent, entre autres, Paul Wolfowitz, ex directeur de la sécurité nationale étasunienne, Madeleine Albright, ex secrétaire d’état, Aljakdsandr Milinkeviv, MICHAELLE JEAN et HumbertoCelli Gerbasi,… »


Nous savons que notre Gouverneure Générale était à Prague le 7 octobre dernier pour ouvrir la 11e conférence annuelle Forum 2000 Prague. Vous conviendrez avec moi que le pas est vite franchi pour identifier la Michaelle Jean de la rencontre à la Michaelle Jean, Gouverneure générale du Canada.


Il en va de l’intérêt et de la crédibilité internationale du Canada que cette affaire soit tirée au clair. Si la Gouverneure générale du Canada a effectivement participé à une telle réunion, laquelle a toutes les caractéristiques d’une rencontre terroriste, il faut qu’elle remette sur le champ sa démission et que le Gouvernement canadien fasse savoir aux canadiens et au monde que son gouvernement ne saurait d’aucune façon cautionner pareilles initiatives.


Je vous transmets, en pièce jointe, l’article intégral portant le titre :


“PREPARAN OTRO GOLPE CONTRA EL PUEBLO VENEZOLANO…”


À l’avance, je vous remercie de l’attention que vous porterez à cette lettre et des suites que vous lui donnerez.

Bien à vous

Oscar Fortin

30 octobre 2007

cc. Gilles Ducepte
Jack Layton
Stéphane Dion

Aucun commentaire: