PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mercredi 18 juin 2008

JEAN VANIER: TÉMOIN ET PROPHÈTE

Pour qui ne connaîtraient pas Jean Vanier, je dirai qu’il est cet homme qui a tout laissé pour aller à la rencontre des handicapés de la vie et, avec eux, y faire sa demeure. Fondateur de l’Arche, communauté d’accueil et de partage avec des personnes ayant un handicap mental, il y vit depuis 1964. (http://w4-web55.nordnet.fr/arche-HD/handicap-mental.htm) De nombreuses autres communautés ont émergées un peu partout à travers le monde, y donnant le même témoignage de vie et de foi. (http://www.larche.org/)

Invité à donner son témoignage à l’occasion du Congrès Eucharistique international de Québec, il s’est présenté, vêtu bien humblement, mais porteur d’une parole prophétique de vérité et d’engagement. Son témoignage a rejoint les cœurs et interpellé la foi de nombreux participants. On peut écouter l’enregistrement vidéo de son témoignage.
(http://www.ecdq.tv/fr/videos/3dc4876f3f08201c7c76cb71fa1da439)

« Parmi les délégués qui ont adressé une longue ovation à la suite de son témoignage, plusieurs étaient émus. «C'est tellement vrai et tellement émouvant», a dit une femme croisée à la sortie. «Il y a peu d'hommes, peu de prêtres qui lui arrivent à la cheville», ont déclaré quelques autres délégués dans les corridors du Colisée, qualifiant l'homme de prophète des temps modernes. «Son message, son témoignage est tellement fort qu'il nous transporte», ont ajouté quelques autres pendant qu'ils discutent des passages qui les ont touchés. » L’ensemble de l’article qui développe un peu plus son intervention peut être lu à l’adresse suivante :
http://www.ledevoir.com/2008/06/17/194329.html

Pour comprendre encore davantage la portée de son intervention, il n’est pas superflu de rappeler que l’orientation donnée à ce Congrès et à son organisation n’ont pas fait l’unanimité chez les chrétiens du Québec. Nombreux sont ceux qui ont choisi de ne pas s’inscrire dans le cadre de l’agenda prévu par les organisateurs, mais de participer plutôt sous une autre forme en partageant leurs réflexions sur l’Eucharistie et leurs engagements au service de la justice, de la vérité et de la solidarité avec les plus démunis. Dans cette optique, l’eucharistie n’est plus une fin en soi, mais un lieu de passage et de ressourcement qui renvoie chacun à son milieu de vie pour y poursuivre l’œuvre de Jésus. Diverses initiatives ont été prises. Le site internet Culture et Foi a ouvert une page spéciale pour y recueillir les réflexions et les témoignages de nombreux croyants et croyantes sur l’Eucharistie telle que comprise pour les temps que nous vivons. http://www.culture-et-foi.com/ D’autres intervenants, regroupés dans divers organismes d’engagement social et missionnaire, ont publié des réflexions qu’ils ont regroupé dans une publication « TÉMOINS D’UNE NAISSANCE ». Il s’agit de vingt textes portant sur une autre manière de voir l’Eucharistie et l’Avenir de l’Église.

Ces approches contrastent avec celles visant à faire de ce Congrès le moment d’une grande manifestation de foi de nature à renforcer les institutions ecclésiales et à remettre au premier plan le caractère rituel de la manifestation de la foi. Ainsi, l’Eucharistie se vit dans le rite de la messe et l’hostie devient la forme de la présence de Dieu dans le monde. Les processions du St-Sacrement prévues dans les rues de Québec et les heures d’adoration visent ces objectifs.

Jean Vanier, bien conscient de ces accents mis sur les rituels et la présence eucharistique, a rappelé avec force que la relation avec les exclus de la société, les blessés de la vie, est ce qui nous met le plus en contact avec la présence réelle de Jésus qui s’est identifié aux petits et aux humbles de la terre. « Ce que vous ferez aux plus petits des miens c’est à moi que vous le ferez. » Le ton est donné et le message va faire son chemin. « Que celui qui a des yeux pour voir, voit et des oreilles pour entendre, entende. »


Oscar Fortin
18 juin 2008

http://humanisme.over-blog.com/
http://humanisme.blogspot.com/

Aucun commentaire: