PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

vendredi 17 avril 2015

Poutine se refuse à être un vassal des Etats-Unis










Aucune lecture des guerres qui sévissent actuellement à travers le monde ne peut se comprendre sans cette référence fondamentale à la gouvernance des Etats-Unis sur l’ensemble des États du monde. On ne peut plus y échapper, la grande confrontation est à nos portes non pas pour savoir qui va gouverner le monde, mais pour savoir si les peuples vont se gouverner eux-mêmes.


Je n’ai rien trouvé de mieux que de vous présenter deux interventions majeures qui donnent le ton et les bases de cette grande confrontation.

La première est celle de Georges Friedman,  directeur de la société de renseignement et d’analyse de Stratford, dite la « CIA de l’ombre », et la seconde est de Vladimir Poutine  lui-même qui répond aux questions de journalistes occidentaux. Dans les deux cas, les interventions sont verbalisées en français. Merci aux auteurs des sites qui nous rendent disponibles ces interventions majeures.

Je vous transmets ici l’essentiel de ce que vous retrouverez en totalité sur ce lien


1 – L’Europe n’existe pas
2 – Seule une union Allemagne-Russie pourrait nous menacer, ça n’arrivera jamais
3 – L’armée ukrainienne est une armée US, nous donnons nos médailles à leurs soldats méritants
4 – Nous livrons des armes dans tous les pays de l’est européen, même en Ukraine
5 – Notre but est d’installer un cordon sanitaire autour de la Russie
6 – Nous intervenons militairement dans le monde entier, nous dominons les océans et toute la terre
7 – Nous faisons battre nos ennemis entre eux, c’est cynique mais ça marche
8 – Les attaques préventives déstabilisent les ennemis, nous faisons ça dans toutes les guerres
9 – Nous installons des régimes favorables à nos intérêts
10 – Nous sommes un empire, nous ne pouvons pas nous relâcher
11 – L’Otan doit occuper tout l’espace terrestre entre la mer Baltique et la mer Noire
12 – Nous ne savons pas ce que va faire l’Allemagne, elle est dans une situation très difficile
13 – Nous ne voulons pas d’une coopération entre le capital financier et technologique allemand et les ressources de matières premières russes, les USA essaient d’empêcher ça depuis un siècle. Le destin de l’Europe dépendra de la décision des Allemands, où vont-ils diriger leurs exportations?


Je pense que ces deux interventions permettent de lever le voile sur les véritables enjeux de cette guerre de moins en moins inévitable. La gouvernance mondiale étant incompatible avec la gouvernance des peuples, ses promoteurs ne cèderont devant aucun obstacle pour conserver leur hégémonie.  Par contre, les peuples, forts des droits souveraineté et d’indépendance qui leur sont reconnus par les Nations Unies, se montrent toujours plus déterminés à occuper pleinement leur place dans le chœur des nations.

Poutine est devenu une référence crédible pour les peuples qui aspirent au respect de leurs droits à l’indépendance et à la souveraineté.

Il y a dans ces deux interventions une source incontournable d’information qui permet de mieux comprendre les véritables enjeux de ce passage à une ère nouvelle de la convivialité des peuples dans le respect mutuel.

Oscar Fortin
Le 17 avril 2015


Quelques autres références avec ces mêmes interventions







Aucun commentaire: