PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

jeudi 5 avril 2012

LES BRUITS DE LA GUERRE PERSISTENT




Ce matin, 5 avril 2012, l’agence de presse IRIB annonce que le gouvernement des Etats-Unis a octroyé, à ce jour, plus de 115 milliards de dollars d’aide au régime sionisme et qu’il y a ajouté 67 milliards de dollars en armements. Autant de milliards pour des armes destinées à un régime dont les actions belliqueuses ne cessent de semer la mort chez le peuple palestinien et dont le palmarès du respect des droits humains est un des plus scandaleux.




Depuis plus d’une année, les populations occidentales sont soumises à des campagnes de désinformation relatives à ce qui se passe en Irak, en Afghanistan, en Libye, en Syrie, en Égypte, en Tunisie, à Bahreïn et au Yémen.  Sur l’Iran, cette désinformation dure déjà depuis plusieurs années et si ce n’était des réseaux d’information alternative nous serions complètement intoxiqués. Nos dirigeants seraient idolâtrés, tellement l’image qui nous en est transmise en fait des héros, tout dévoués aux meilleurs intérêts de l’humanité. On ne saurait y reconnaître des prédateurs, des menteurs de la pire espèce, des manipulateurs et des assassins sans état d’âme. Bien recouverts de la peau de l’agneau, ils exercent leur charme auprès de leurs populations tout en poursuivant leurs crimes à travers le monde.

Les cas de la Libye et de la Syrie illustrent à merveille ce double visage de ces soi-disant apôtres de la démocratie, des droits de la personne humaine et de la paix dans le monde. Déjà nous savons ce qui s’est réellement passé en Libye. La mission humanitaire n’a été qu’une couverture pour renverser un gouvernement et s’emparer de tous les pouvoirs et de toutes les richesses. En Syrie, alors que le Gouvernement collabore avec la mission de Kofi Annan, ces « hypocrites » votent des millions de dollars pour payer les mercenaires dont la mission est de créer le chao dans le pays. « Le ministre russe des Affaires extérieures a considéré les appels de certains pays à armer l'opposition syrienne comme acte inapproprié et inacceptable qui se contredise avec le plan de l'émissaire de l'Onu pour la Syrie, Kofi Annan. » Il semblerait que la volonté de la paix n’a pour tout objectif que celui de s’asservir les gouvernements récalcitrants et insoumis, d’autant plus s’ils sont des obstacles à cette grande confrontation en préparation avec l’Iran.

Ce thème de cette grande guerre à venir m’interpelle depuis quelques années. Il y a eu un premier article sur Armageddon et un second, sur les signes des temps. Ceux et celles qui souhaitent approfondir cette question peuvent consulter ces deux articles et bien d’autres, mis en références.

Je ne pense pas qu’il soit nécessaire de recourir aux prédictions mayas qui signalent la fin de leur calendrier pour décembre 2012, pas plus qu’à celles de Malachie et Nostradamus qui font  coïncider la fin de la lignée des papes et celle de l’Église avec cette période s’étendant de 2012 à 2025.

La production des armes nucléaires et les ambitions de ceux qui en ont le contrôle suffisent à sonner l’alarme d’une guerre, plus proche que lointaine et aux conséquences encore inconnues pour l’humanité. Pour reprendre une vieille expression, maintes fois utilisée, il est minuit moins cinq et le temps de contrer cette tendance se fait toujours plus court.

Nous n’en sommes plus à des guerres de religion, bien qu’on voudrait bien nous le faire croire. Cette guerre, si elle a lieu, portera sur la gouvernance du monde que les puissances oligarchiques voudront consolider en étendant  leur pouvoir sur les richesses de la terre entière, sur tous les gouvernements des États du monde, sur la totalité des armements, sur l’ensemble des médias.

Toutefois, aussi puissantes puissent-elles être, elles ne sauraient parvenir à dominer les consciences et à se subordonner tous les peuples.  Elles n’ont de force que par le dehors, leur intérieur étant vide et sans ressource.

Les révolutionnaires du siècle dernier parlaient de la naissance de l’homme nouveau, d’une humanité nouvelle. Dans les textes anciens on parle de la naissance d’une race nouvelle fondant une gérance nouvelle de l’humanité fondée sur la solidarité, la compassion, la justice, la vérité, le service et l’amour. Les aveugles verront, les sourds entendront, les prisonniers seront libérés, les malades seront guéris et la paix sera à jamais instaurée.

Utopie pour les uns, foi pour les autres, mais pour moi, la seconde donne de la consistance à la première et j'y crois.

Oscar Fortin
Québec, le 5 avril 2012




1 commentaire:

Anonyme a dit...

bonjour monsieur fortin,cela fait quelque mois ,que je suis tomber sur votre blog ,que je trouve interessant et bien sur rejoint les pensees de beaucoup d'autres personnes ,qui bien decides a ne pas croire a n'importe quoi sans un minimum de recherche et de comprehenssion, dieu nous dit qu'il nous a donner un cerveau pour que l'on utilise et qu'ils faut chercher la connaissance et la veriter jusqu'en chine s'il le faut,tous ce que je peux vous dire continuer et merci p.s:sorry pour les fautes d'orthographes ,merci encore