PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

mercredi 24 septembre 2014

LES DESSOUS DE LA GOUVERNANCE DE L’EMPIRE






Depuis plus d’une dizaine d’années, de nombreuses voix se font entendre pour dénoncer ces dessous de la gouvernance de l’Empire. Ces voix trouvent leur pleine crédibilité du fait qu’elles sont celles d’acteurs et d’actrices qui ont vécu de l’intérieur cette gouvernance. En tant qu’observateur et analyste de ce qui se passe dans notre monde, ces témoins doivent être entendus plus d’une fois de manière à nous décontaminer des fausses représentations dans lesquelles nous maintiennent politiciens et médias.

Je vous présente cette fois-ci un documentaire qui nous renseigne sur le mode d’emploi qu’utilise l’empire pour s’assujettir les dirigeants politiques ainsi que les peuples dont les richesses naturelles représentent un grand intérêt pour son propre développement. Sous les apparences de grande démocratie au service des peuples et de leur liberté, nous y découvrons l’antidémocratique sans vergogne pour qui, le seul intérêt est le profit et le gain.

Prenez le temps d’écouter et de voir ce que nous raconte John Perkins , du livre « Les confessions d’un assassin financier. » L’argent, la corruption, les dettes, les assassinats, mais aussi le courage et la détermination de certains dirigeants politiques font partie de ce documentaire.



(assurez-vous de placer l'indice du déroulement de la vidéo à son point de départ de 0 à 59 mm)

https://www.youtube.com/watch?v=fAU7BerV9PA

Également un dossier important sur la CIA que vous pouvez consulter dans le lien qui suit.

http://preuves-par-images.fr/#/cia-guerres-secretes

Merci d’avoir pris le temps d’écouter du début à la fin cette page d’une histoire de grande tromperie. Faites-en la promotion pour que le monde sache.


Oscar Fortin
Québec, le 24 septembre 2014

Aucun commentaire: