samedi 16 mai 2020

LE CHIFFRE DE LA BÊTE



666


060606 ?

L’Apocalypse, selon Saint-Jean. Chapitre 13, verset 18 : "Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ." (666)

Tout au long de l’histoire, on a cherché diverses interprétations, chacune s’exprimant avec les données de leur temps. Celle qui s’est le plus fait connaître se réfère à l’usage de certaines langues qui donnent un un chiffre à chaque lettre. Ainsi, les noms dont les lettres conduisent au chiffre 666 se voyaient identifiés à la Bête de l’Apocalypse. Depuis lors, de nombreuses autres interprétations se sont ajoutées. Pour certains le 666 peut être compris,  tour à tour, comme un code-barre qui serait tatoué sur les citoyens du futur, une puce greffée sous la peau, ou le chiffre clé donnant le contrôle d’Internet. Pour certains, ces interprétations sont considérées comme farfelues et du genre complotiste. Pourtant, les paroles de l’Apocalypse ne ferment pas la porte à ces diverses interprétations.

« À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six. » (Apocalypse 13,16-18).

Voilà que j’apprends, ce matin même, que Bill Gates vient d’obtenir un brevet l’autorisant à produire, entre autres, des puces  à des fins d’implants chez les humains. 

«  Le cas décrit ci-dessous se rapporte à un fait officiellement documenté, bien qu’il ait quelque chose de plutôt biblique. 

 Le brevet WO/2020/060606 [remarquez que 666 est le chiffre du diable ! NdT] a été enregistré le 26 mars 2020. La demande de brevet a été déposée par Microsoft Technology Licensing, LLC, dirigée par Bill Gates, le 20 juin 2019, et, le 22 avril 2020, le brevet a reçu un statut international. Le titre du brevet est « Système de crypto-monnaie utilisant des données sur l’activité corporelle ». Voir l’article au complet: 
https://reseauinternational.net/au-fou-bill-gates-vaccinations-puces-electroniques-et-brevet-060606/

Ce rapprochement d’avec l’Apocalypse de l’apôtre Jean devient inévitable dans le contexte des temps que nous vivons. On réalise de plus en plus qu'il y a comme une tentative de prise de contrôle du corps humain et du fait même de la personne humaine. De nombreux signes ont déjà été mis de l’avant. Le conseil que nous donne l’Apocalypse est celui qui figure au début de cet article : « "Que celui qui a de l'intelligence calcule le nombre de la bête. Car c'est un nombre d'homme, et son nombre est six cent soixante-six ." (666)

De quoi nous interpeller.

Oscar Fortin
16 mai, 200


1 commentaire:

Anonyme a dit...

Bonjour M. Fortin!

Évidemment "WO" au début du code du brevet correspond parfaitement à "World Order", le N.O.M.immonde innommable, sans nom ou identité. Sans doute qu'à rechercher plus loin, ces allusions satanistes se retrouveraient déjà dans The Economist, la revue de l'agenda financio-mondialiste présenté par avance ironiquement en symboles graphiques. Celui qui dénonce ces vrais complotistes de l'ombre multimilliardairisés se nomme proprement dit un "dé-complotiste". Sortons de la novlangue propagandiste de l'État profond, suivons la lumière du sens humain-peuple des mots et de l'éthique, non plus l'obscurantisme de la bêtise déshumanisée. Avec tout mon respect! Cristal de Paix