PENSÉE

LA DÉMOCRATIE QUI NE FAIT PAS DU PEUPLE LE RESPONSABLE DE SES DÉCISIONS EST UNE TROMPERIE.

LA RELIGION QUI NE RECONNAÎT PAS LA FOI COMME UN DON PERSONNEL DE DIEU EST UNE MANIPULATION.

LE BIEN COMMUN QUI NE SE FONDE PAS SUR LA JUSTICE ET LA VÉRITÉ EST UNE ESCROQUERIE.

Oscar Fortin

Blog espagnol

samedi 12 janvier 2013

BILL CLINTON ET LA RECONSTRUCTION D’HAITI


BILL CLINTON ET LA RECONSTRUCTION D’HAITI



Le 22 mai 2009, Le Figaro, faisait la UNE de son journal avec ce titre : Bill Clinton envoyé spécialdes Nations unies à Haïti.

« C'est un honneur d'accepter l'offre du secrétaire général (de l'ONU) de devenir l'envoyé spécial pour Haïti, a commenté Bill Clinton. Les catastrophes naturelles de l'an dernier ont emporté bien des vies, mais le gouvernement et la population d'Haïti sont déterminés et ont la capacité de mieux reconstruire en creusant les fondations d'un développement durable à long terme dont ils sont depuis longtemps exclus. »

Rfi en faisait tout autant en citant Bill Clinton :

« Bill Clinton a été nommé, ce mardi, émissaire spécial des Nations unies pour Haïti par le secrétaire général Ban Ki-moon. L'ancien président américain va œuvrer pour attirer l'attention du monde sur ce pays, le plus pauvre du continent américain. Le pays peine à se remettre des dégâts engendrés par les ouragans qui l'ont dévasté l'an dernier. En avril dernier, la conférence des donateurs a réuni plus de 320 millions de dollars pour la reconstruction d'Haïti.

En avril 2010, Radio-Canada annonçait aux Canadiens et Canadiennes des investissements massifs des donateurs pour la reconstruction d’Haïti.

“Les participants à la conférence pour Haïti, au siège de l'ONU à New York, promettent une aide de 5,3 milliards de dollars américains sur deux ans, et de 9 milliards à long terme, pour la reconstruction du pays.” 
Et d’ajouter que “l'ancien président Bill Clinton coprésidera, avec le premier ministre haïtien Jean-Max Bellerive, cette commission.”
QUESTIONS
Qu’a à dire Bill Clinton sur les 5.3 milliards de dollars qui devaient être investis à ce jour pour la reconstruction d’Haïti ?
Qu’a à dire le gouvernement canadien des centaines de millions de dollars donnés par les Canadiens pour venir en aide au peuple Haïtien ?
Que répond Ban Ki-Moon aux critiques à l’effet que les argents promis ne sont pas arrivés à destination ?
Il faut, en pareilles circonstances, avoir la mémoire de ces vedettes qui promettaient, à l'époque, la lune alors qu'aujourd'hui ils préfèrent être ignorés. Pourquoi?
En ce troisième anniversaire de ce terrible tremblement de terre, il faut mettre, de nouveau, ces noms à la UNE et les interpeller. 
Oscar Fortin
Québec, le 12 janvier 2013












Aucun commentaire: